2015 I EXPOSITION PASSÉE
PATRICK COUTU >
MONTREAL
9 mai - 4 juil


 ŒUVRES | COMMUNIQUÉ DE PRESSE | CV

PATRICK COUTU
Du 9 mai au 4 juillet 2015

La Galerie Division est heureuse de présenter la première exposition individuelle de Patrick Coutu à la galerie. Coutu poursuit son exploration de modèles scientifiques précis qui sous-tendent toutes matières organiques, empruntant leurs principes structurels, et les transformant en un système esthétique. Ses nouvelles sculptures ainsi que ses œuvres bidimensionnelles ne sont pas fixées dans le temps; elles sont plutôt prises dans un moment en devenir. Elles soulignent l’évolution paradoxalement contrôlée et chaotique de la vie végétale, minérale et numérique.

Récif est littéralement un jardin de sculptures rendu de façon ludique par l’artiste, réunissant près d’une centaine de sculptures de métal ressemblant à la vie aquatique et naturelle dans un panorama de formes organiques et fluides. Les récifs occupent un rôle important dans la communauté de la recherche scientifique, représentant certains des écosystèmes les plus denses et variés sur Terre. Débutant par de simples équations mathématiques, Coutu génère une myriade de possibilités grâce à des systèmes de codages basiques, chaque sculpture présentant une formation distincte tout en étant composée d’unités cubiques identiques.

Exposées de leur côté inverse, les œuvres de la série Jacquard révèlent un réseau complexe de fils qui convergent dans un tissu à motifs. Permettant pour la première fois la production automatique de motifs illimités, le tissage Jacquard résulte de la saisie d’informations à partir de papier perforé qui détermine la direction de sortie des fils. En tant que tel, ce processus de tissage peut être considéré comme un précurseur à l’ordinateur. Coutu se délecte de ce rapport en utilisant sa propre programmation informatique afin de créer des œuvres à partir de ce système de tissage mécanique.

Avec Eaux profondes, la main de l’artiste est presque absente. Le bas-relief brut fonctionne comme un indice du temps puisque sa surface est formée à partir d’une empreinte de roche sédimentaire excavée. Ce sont donc les dépôts accumulés pendant plusieurs millénaires qui sont saisis dans Eaux profondes, fournissant un instantané des couches terrestres et faisant allusion au sublime.

Patrick Coutu vit et travaille à Montréal. Ses œuvres ont été exposées au Musée des beaux-arts du Canada (2008), au Musée d’art contemporain de Montréal (2008), au Musée des beaux-arts du Québec (2002). Elles se trouvent dans des collections muséales à travers le Canada ainsi que dans des collections privées à l’international. En 2016, le Musée des beaux-arts du Québec inaugurera une sculpture publique de Coutu dans la ville de Québec.

PDF